vendredi 12 décembre 2014

Au fil de décembre...

Au fil de décembre, il y a...
Les grands en examens et la délicate question du comment et jusqu'où les poursuivre... / Saint Nicolas est passé, et a gâté les grands et les petits. Pour Félix qui avait fait une lettre un peu bâclée en découpant vite vite quelques images dans un catalogue (et seulement des "horreurs", tortue ninja, pistolets spiderman et cie), le Grand Barbu a pris quelques libertés en choisissant hors de la liste, des livres et des jouets plus beaux et solides... mais Félix n'a pas caché qu'il était déçu, et la magie en a pris un coup / le meilleur jeu du week-end de St Nicolas, celui de Félix et Martin qui jouent à la télé avec une caisse en carton /  il y a le calendrier des "bons pour..." et les grands qui ne sont pas les derniers à en profiter, et qui savent bien quand est "leur tour" de gratter la petite carte / l'envie de grands rangements et la flemme de s'y mettre / un homme cloué au lit par de vilains microbes et qui peine à s'en remettre, au moment où il décroche enfin la promotion professionnelle dont il attendait la confirmation depuis des semaines / du bricolage de saison, couronne, cachets, guirlandes / le mystère des petites cuillers dans la chambre de mon grand / des tentatives ratées de photos de cartes de voeux et d'autres plus réussies, ouf / la tempête qui souffle derrière les carreaux, du vélo sous la pluie, et puis du bleu si bleu, des ciels incroyables / des soupes fumantes, de la gougère, de la tarte amandine aux pommes, délices de saison dans la cuisine / et Noël qui s'approche, Noël cadeaux, Noël famille... Keep it simple... Relax... Enjoy. 

samedi 29 novembre 2014

Presque décembre

Eh oui, décembre arrive, petit à petit une certaine ambiance s'installe à la maison. Comme une odeur de mandarines, de spéculoos et de chocolat...
Les lettres au Grand Saint Nicolas sont parties, l'impatience monte chez un petit gars bouclé que je connais... et le Grand Barbu est déjà passé déposer quelques friandises dans les chaussures. Pour les plus grands les examens sont là... les jours raccourcissent encore, donnent envie de bougies et de guirlandes...
Et puis, on n'y coupera pas cette fois encore, le calendrier de l'avent "maison" est en place... juste à temps pour lundi matin, ouf!
Il y a eu pourtant pas mal de doutes et d'hésitations... en dehors du calendrier à chocolats (j'adore celui-ci que nous avions trouvé à Londres chez M*rks & Spencer)
, longtemps il n'y a rien eu d'autre, jusqu'à ce que je me laisse emporter par la vague bloguesque à la naissance de Félix et dépose dans chacune des 24 maisonnettes du village bricolé pour l'occasion un "bon pour" à partager... (L'idée est que chaque enfant a son tour pour aller chercher et ouvrir le bon mais celui ci s'adresse à tout le monde (vous me suivez toujours?)).
Il y a cinq ans donc, il me semble que j'avais trouvé facilement des idées de "bon pour" qui plaisent à tous (entendre : aux trois plus grands, le nouveau né qu'était Félix n'en n'avait cure bien entendu), et je me souviens de quelques-uns qui avaient bien marché : une bataille de chatouilles, une soirée picti*nary, une histoire en plus le soir, louer un jeu à la ludothèque, quelques bonbons en plus du nombre habituel à la sortie de l'école le vendredi... Ah rien que d'évoquer ceci me rend nostalgique, tant mes grands sont grands, là... tant ça me paraît loin, les bonbons chez Madame Pol... ce bonheur là passe si vite...
Bref : que faire cette année, où les grands, entre les examens, les copains et les écrans, s'éloignent à leur manière ? Un calendrier "que pour les petits"? Pas de calendrier du tout, ou revenir juste aux chocolats? Et puis, au niveau bricolages, si j'avais eu de la chance avec mes maisonnettes (au point de les reproduire à deux reprises pour les maîtresses successives de Romane), les essais suivants ne m'ont pas toujours paru aussi concluants...
Bon entre Pinterest et les copines, je me suis lancée vendredi... Certains penseront que je m'accroche, mais je vois bien que même si ils rigolent un peu à me voir faire, ils seraient tristes et fâchés d''être exclus... J'ai donc réfléchis à une liste de "bons pour" susceptibles de plaire à tous (du coup ça passera beaucoup par l'estomac, y'a que ça d'vrai parfois! j'ai la chance d'aimer cuisiner et qu'ils aiment ce que je cuisine... ).
 Et puis ma première idée m'a paru trop fastidieuse à réaliser (et surtout j'ai vu dès les premiers coups de ciseaux que le résultat serait loin d'être aussi nickel que l'original...), du coup retour sur Pinterest, un petit passage chez He*ma en rentrant de l'école, un petit tour à la cave et hop...
De simples étiquettes cadeaux suspendues à une petite guirlande lumineuse (les étiquettes se vendent par paquet de 12 pour 1,9€ chez He*ma). Et pour quand même jouer le jeu de l'originalité, chaque "bon pour" est à découvrir en grattant la partie noire comme si c'était un billet de loto! J'ai trouvé l'inspiration ici (merci pinterest, toujours), mais j'ai simplifié le processus (le résultat est moins joli, mais me convient très bien...) !
Donc si ça vous inspire, n'hésitez pas :
découpez des bandelettes d'adhésif transparent (celui qui sert à recouvrir les livres scolaires), collez les par les extrémités (en laissant donc la partie centrale non collée, avec son papier de protection) sur un carton de recup' avant de les bomber soigneusement (j'ai utilisé un reste de bombe noire qui traînait à la cave, mais avec de la peinture argentée ou dorée ce serait sûrement plus joli... attention lisez bien le tutu original, toutes les peintures ne "tiennent" sans doute pas sur du plastique...). 
 Ecrivez les chiffres en haut des étiquettes, et le "bon pour" en bas, ensuite recouvrez la partie inférieure d'une bandelette peinte.
 Le jour J il suffira de gratter la peinture avec une pièce de monnaie pour découvrir le message ! Astucieux non?
Ici on a complété en collant quelques petites étoiles dorées...

 

lundi 24 novembre 2014

Sweet days

 Juste le temps... Juste le temps d'un week-end. Un week-end exceptionnel de quatre jours, avec injonction formelle de mon boss de déconnecter du boulot, de me reposer... Eh oui, le travail est rude ces jours-ci... Alors je l'ai pris au mot. Quatre petits jours pour se faire du bien. Pour reprendre tout doux le sport. Pour recevoir des copines autour d'un gâteau et d'un café. Pour rester à la maison, lire, préparer des cookies, découvrir les jeux reçus, encourager les grands pour les examens qui approchent.
Et puis un tout petit peu plus loin. Au jardin. A la bibliothèque. Au marché. Au théâtre.
Et puis même jusqu'au grand parc qui accueille nos pique-nique d'été, pour faire craquer les feuilles sous nos bottes, respirer l'incroyable douceur de l'air, jouer à Robin des Bois et Princesse Maryanne et à cache-cache...